L’assurance pour chien

exmen medical chienL’ami le plus loyal, le plus fidèle ! Ce sont les termes les plus employés pour décrire la relation privilégiée entre l’homme et le chien. Nous les aimons et ils nous le rendent bien. Pour vivre en bonne intelligence avec eux en société, il convient de s’assurer qu’ils sont sains et en bonne santé, mais également, qu’en cas de pépin, la situation ne dégénère pas en catastrophe financière ! Il n’est pas obligatoire d’assurer votre compagnon à 4 pattes, à l’exception des chiens de première et seconde catégories. Toutefois, ils évoluent avec nous et certaines précautions s’imposent… Les chiens ont un comportement instinctif et un autre qui relève de leur éducation, dit acquis. Malgré sa parfaite intégration, un chien soumis au stress ou à une situation d’excitation peut nous surprendre, même si nous le connaissons très bien. Le bien fondé d’une assurance pour chien s’appuie sur des arguments pratiques qui concernent son bien-être et votre sérénité.

La nécessité de souscrire à une assurance pour chien

Les chiens domestiques présentent une prodigieuse diversité au plan de la taille et de l’apparence. Les aptitudes ou dispositions naturelles de certaines races ont amené l’homme à les distinguer et les diriger vers des élevages et dressages appropriés. Certaines races correspondent à des usages précis et sont utilisées dans le cadre professionnel (sécurité, recherche, garde, accompagnement, police, douane…) ou de loisirs, comme la chasse, le traîneau… Ces facteurs ont marqué le début de la classification des chiens en groupe. Par la suite, des catégories apparaissent et déterminent un facteur de dangerosité pour la société. Les chiens d’attaque, de garde et de défense, Staffordshire terrier, Mastiff, Tosa, Rottweiler se partagent les deux premières catégories, et sont soumis à une réglementation très précise et très stricte. Il faut être conscient qu’un accident provoqué par un chien engage immédiatement la responsabilité du propriétaire. L’assurance Responsabilité Civile habitation couvre les dommages causés par votre chien. Par contre, il est judicieux de vérifier ce qu’elle prend vraiment en charge, et dans quelles limites. Mais, en tout état de cause, elle ne concernera pas les dommages infligés aux personnes rattachées au contrat habitation, ni bien entendu, à ceux dont souffrirait le chien ! Pour cela, il convient de souscrire une assurance supplémentaire.

Avantages de l’assurance pour chien

La relation entre l’homme et le chien est unique. Nos compagnons méritent qu’on leur porte toute notre attention. Comme nous, ils ont besoin de soins pour conserver une excellente santé, le plus longtemps possible. Les assurances pour chien le permettent.

Des frais importants

Les propriétaires d’animaux de compagnie se retrouvent souvent confrontés à des frais conséquents dès que leur chien a besoin de traitements. Immédiatement, la moindre atteinte induit des dépenses que l’on n’est pas toujours à même de prendre en charge. Et pourtant, pour rien au monde on ne le laisserait souffrir. L’assurance pour chien est une réponse à ces considérations qui donnent souvent mauvaise conscience ! Pour quelques euros par mois, nous pouvons appréhender différemment les déplacements chez le vétérinaire. En effet, après l’étude de différentes propositions, vous vous rendrez compte de l’avantage d’une assurance pour chien, dont les frais seront vite amortis (visites chez le vétérinaire, intervention chirurgicale, traitement…).

Une protection renforcée

Les assurances pour chiens entrent en jeu également lors d’accidents provoqués par votre compagnon; parfaitement adaptées, elles permettront la prise en charge des frais de médecins, hôpitaux, de justice parfois. Les heureux propriétaires apprécient la tranquillité d’esprit de chaque instant.

Assurer les risques pour votre chien

L’étendue des garanties offertes par une assurance pour chien varie selon les différentes mutuelles. En règle générale, les frais de visite vétérinaire, la prescription de médicaments, la responsabilité civile font partie des couvertures communes. Les frais engagés sont remboursés. Selon les formules proposées, certaines options s’avèrent très intéressantes. Il faudra choisir la plus adaptée à votre situation, en tenant compte de la taille, de la race et de l’âge de l’animal. Certaines assurances n’assurent les animaux que jusqu’à un certain âge (entre 7 et 10 ans). D’autres ne proposeront que les garanties minimales au-delà de 5 ans. Ces restrictions n’entrent en jeu que pour la souscription de nouveaux contrats. Pour les assurés, il faut s’attendre à une augmentation de la prime. Il ne faut pas omettre de comparer les forfaits annuels, plafonds et franchises que fixent les différents organismes.

Les actes couverts par les assurances pour chien

Les interventions chirurgicales, ainsi que les frais attenants, sont en général remboursés par les assurances, à différents degrés selon les propositions. Par contre, d’autres soins peuvent n’intervenir que sous formes d’options. Il s’agit le plus souvent des actes suivants:

Vaccinations
Stérilisation
Aide à la recherche en cas de perte de l’animal
Prise en charge par un chenil en cas d’hospitalisation du propriétaire
Transport du chien par une ambulance suite à maladie ou accident
Paiement du séjour dans un institut
Prime suite au décès
Crémation

Les garanties offertes peuvent convenir à certains et moins à d’autres, mais elles sont toutes à étudier avec attention, selon que l’on vive seul, avec ou sans voiture… L’éventail est suffisamment large pour s’adapter aux différentes situations.

Attention aux pathologies exclues des contrats d’assurance

Il existe une catégorie de pathologies graves que les assurances ne prendront pas en charge. Ces maladies, souvent incurables, fermeront toutes les portes des mutuelles spécialisées pour les animaux. On pense à l’épilepsie. Malheureusement, même si cette affection est génétique, elle n’engagera aucune couverture de votre assurance pour chien. Il en est de même pour la maladie du Carré, virale et infectieuse, qui peut conduire à la mort du chien. Là encore, les frais inhérents ne seront pas remboursés. D’autres pathologies sont concernées, mais la liste des affections exclues des garanties figure dans les conditions de votre contrat. De plus en plus, les assurances prônent l’anticipation, et proposent d’offrir des forfaits pour la vaccination, la stérilisation, voire à rembourser les frais intégralement. Les primes d’assurance varient dans une fourchette allant de 7 € à 50 €. Cela vaut-il la peine de s’en priver ? Si nos chiens pouvaient parler, il est à parier qu’ils nous diraient : « Parce que je le vaux bien ! »