La socialisation du chien

La socialisation est importante, entre l’âge de 8 à 12 semaines, celle-ci est prioritaire dans l’éducation du chiot: les rues achalandées, les centre d’achats et voir plus de gens possible, fera de votre chiot, plus tard un chien plus calme et indifférent.Quand débuter l’éducation de votre chien Mieux vaut tard que jamais ! et il est souhaitable de commencer le plus tôt possible, et surtout avant son adolescence.

deux chiensUn chiot de 2 mois est déjà capable d’intégrer les règles de vie et des ordres simples. L’avantage de commencer tôt, c’est de limiter les erreurs, de garantir une bonne sociabilité et surtout de développer les qualités de votre chien (et non ses défauts). Ceci dit, rassurez-vous, il n’est jamais trop tard pour bien faire et corriger les mauvaises habitudes.

L’éducation de votre chien doit idéalement commencer dès son plus jeune âge et non à partir de 6 mois.

Votre chien va pouvoir apprendre à communiquer avec ses compagnons, vous apprendrez des notions importantes sur son comportement, ses besoins, son fonctionnement. L’Éducation canine doit se pratiquer dans le calme et la cohérence.

Le 1er rendez-vous est inclus et comprend une évaluation de votre chiot ou de votre chien.Voir la description de votre cours.Le chien est un animal avec des besoins,le chien nous parle,c’est à nous de savoir le comprendre !

L’éducation, et pourquoi ?

  • Pour que votre chien soit des plus agréable pour vous dans la maison et parmi les enfants et gens de tous âges. La sociabilité est une étape importante dans la vie de votre animal. La période idéale est entre la 6e et la 12e semaine.
  • Parce que sa place, au sein de notre famille, a changé. Autrefois, le chien avait une utilité spécifique (chef de meute, chien de chasse, de travail, de compagnie, etc…), dormait dehors et mangeait les restes.
  • Aujourd’hui, et de plus en plus, il est devenu un membre à part entière de la famille, parfois même il remplace l’enfant et le conjoint. L’homme a humanisé le chien. Sont alors apparus des troubles du comportement et du caractère plus ou moins graves. En le mettant à une place qui n’était pas la sienne et qui ne répondait pas à ses besoins de chien, il a perdu une partie de son identité et ses repères. L’homme lui a prêté des sentiments et des sensations qu’il est incapable de ressentir. Et l’ironie du sort, c’est que la plupart du temps, ces erreurs ont été commises par amour de son animal.
  • C’est là que les leçons d’éducation et les conseils comportementaux sont utiles pour retrouver une relation saine, agréable et équilibrée avec votre animal préféré.

Pourtant, la meilleure chose que l’on puisse faire pour lui, c’est de lui rendre sa place de chien, son identité.