Toiletter son chien : toutes les étapes

1. Tous les chiens peuvent-ils être toilettés ?

La réponse est oui ! Même si le toilettage est moins usuel pour certaines races. Un bichon, un yorkshire sauront difficilement s’en passer, alors que le toilettage d’un jackrussel ou d’un carlin sera moins essentiel. Hormis peut-être pour le côté santé

2. Idéalement, quand faut-il commencer à toiletter mon compagnon à 4 pattes ?

toiletter son chienJe dirais aux alentours du 5ème mois. Plus tôt il sera toiletté, plus facilement et plus rapidement il acceptera le toilettage. Bien que certains chiens y restent relativement réfractaires tout au long de leur vie… alors que d’autres vont s’adapter dès les premières minutes. Tout comme le premier contact avec le vétérinaire, tout comme les premiers contacts sociaux avec les humains, il est important que votre toutou garde un bon souvenir de son premier toilettage. Cela déterminera son attitude, son acceptation, pour les toilettages qui suivront.

3. Je vais toiletter mon chien, c’est pour qu’il soit tout beau !

Oui, mais pas uniquement ! S’il est vrai que la première idée qui nous vient en tête quand on parle de toilettage, c’est de faire un toutou tout beau, tout propre, le côté santé est loin d’être négligeable.

En effet, ce sont 3 « opérations » essentielles, au niveau de la santé

  1. L’épilation des poils dans les oreilles, ce qui lui évitera d’éventuelles otites.
  2. La coupe des poils dans les espaces interdigités (c’est-à-dire entre les coussinets). Si cet endroit stratégique n’est pas entretenu, il s’y forme parfois des nœuds. Ce qui est très inconfortable pour le chien. On peut le comparer à un être humain qui marcherait avec un caillou dans sa chaussure.
  3. La coupe des ongles. En gros, les ongles ne sont pas gênants quand ils ne touchent pas le sol, mais doivent de toute manière être régulièrement entretenus. Par contre, s’ils touchent au sol en devenant trop longs et en commençant à « se tordre », on pourra parler, ici aussi, de quelque chose de très inconfortable pour le chien. L’ongle va commencer à tourner, ensuite à éventuellement rentrer dans ses coussinets, dans les cas les plus extrêmes. Il en va de même pour l’ergot (5è ongle se situant plus au-dessus, à l’intérieur des pattes avant). Certains chiens en ont également 1 aux pattes arrière, et parfois même 2. Les ongles s’usent très différemment d’un chien à l’autre, dépendant des habitudes de celui-ci. S’il a l’habitude de grandes promenades sur le tarmac, les ongles seront en général bien usés. Si votre toutou est sédentaire et reste beaucoup à la maison, ou se promène dans les pelouses, il y a de fortes chances pour que ses ongles ne s’usent pas suffisamment, et doivent donc faire l’objet d’une attention toute particulière. N’ayant aucun contact avec le sol, les ergots ne s’usent jamais et doivent être coupés régulièrement.

Remarque : l’ongle du chien ainsi que l’ergot sont constitués de corne et d’un vaisseau sanguin. Assez facilement repérable dans les ongles clairs, comme on peut le voir ci-dessus (partie rose = vaisseau sanguin), il est par contre « invisible » dans les ongles noirs ou très foncés. Quoi qu’il en soit, laissez plutôt faire un professionnel ; c’est-à-dire votre toiletteur ou votre vétérinaire.

Le toiletteur est souvent le « professionnel relais » entre propriétaire et vétérinaire. En retournant votre chien pendant deux heures sous toutes les coutures, il se peut que je décèle une petite chose qui ne va pas (ou qui me semble ne pas aller) et que je vous incite à consulter votre vétérinaire.

4. Toiletter mon chien, mais à quelle fréquence ?

Alors qu’un Golden retriever se toilette de coutume une fois ou deux par an, un bichon ou un cocker demanderont plus d’entretien. Je dirais que la fréquence pour ce type de chiens est d’environ un toilettage tous les 3 mois, selon que son propriétaire veuille qu’il soit toujours bien entretenu… ou qu’il accorde un peu moins d’importance à l’aspect extérieur et à la santé de son toutou…

5. Qu’est-ce qu’un toilettage complet ?

Comment cela se passe-t-il ?

Voici les différentes « phases » d’un toilettage classique :

  1. Accueil et prise de contact avec le chien.
  2. Dégrossissage à la tondeuse (selon la longueur que vous désirez) – ou trimming ou débourrage (selon la race de chien).
  3. Bain et séchage.
  4. Finition du corps à la tondeuse.
  5. Coupe des poils entre les coussinets, finition des pattes.
  6. Finition de la tête
  7. Coupe des ongles.
  8. Épilation des oreilles.
  9. Petite touche de parfum si vous le désirez, avant que votre compagnon à 4 pattes aille faire un gros dodo au panier !