Le Lakeland Terrier

Parfois aussi appelé « Patterdale Terrier », le Lakeland Terrier vient de la région des Lacs en Angleterre – d’où lui vient son nom. Il porte en lui du sang de Bedlington Terrier et de Black & Tan Terrier. Ce type canin fut reconnu comme race en 1928 et on l’entraîna à la chasse au renard et à la loutre pour ses aptitudes de pisteur.

De plus, comme son poil dense est imperméable, il est très à l’aise dans l’eau. Sa robe le plus souvent noire et feu se décline dans d’autres teintes (froment, rouge grisonné, marron pâle, bleu ou noir). Au fil du temps, il est devenu un chien de compagnie apprécié mais ce n’est vraiment pas un « pantouflard ».

Traits de caractère

Dès le stage chiot, on peut constater que le Lakeland Terrier est un chien à l’esprit vif, rapide de mouvement, éveillé, courageux et toujours en alerte. Travailleur résistant, il apprend très vite malgré une tendance à la distraction; les éleveurs de Lakeland Terriers les considèrent plus indépendants que la majorité des Terriers. Ce chien intelligent s’attache facilement à ses maîtres et sa famille d’adoption; il est cependant plutôt exclusif et sensible. Bon gardien, il n’aboie que lorsque la situation l’exige mais peut se montrer dominant lorsqu’il se sent menacé. Son instinct de chasseur se réveille lorsqu’il est en présence de rongeurs. Il est tolérant avec ses congénères.

Dressez votre Lakeland Terrier

Idéalement, le dressage du Lakeland Terrier doit commencer tôt. Comme avec tous les Terriers, le maître ou l’éleveur de Lakeland qui en fera l’éducation doit être patient et constant. Pour réussir à bien le dresser, il faut se montrer calme, tout en demeurant ferme, car il peut devenir nerveux et têtu lorsque trop sollicité. Comme il aime jouer, les exercices interactifs seront ceux qui donneront le meilleur résultat avec lui. La meilleure des récompenses sera toujours une longue promenade car il nécessite beaucoup d’activité pour s’épanouir.

Alimentation et Soins

Une alimentation industrielle équilibrée et de qualité lui conviendra très bien. Plusieurs vétérinaires suggèrent de séparer sa ration en deux repas (un le matin et un le soir) et de ne rien lui donner entre les repas.

L’entretien de son poil est simple : un brossage hebdomadaire suffit ainsi qu’une visite au salon de toilettage une fois par an. L’utilisation régulière d’un gant de daim humide passé sur sa robe en gardera le lustre.

Son espérance de vie est en moyenne de 14 ans.