Le poulailler parfait : Comment créer un refuge idéal pour vos poules ?

En tant que fermier professionnel ou éleveur de poules occasionnel, il est indispensable, pour avoir une bonne production d’œufs, de mettre en place un poulailler digne du nom. À défaut de faire appel à des professionnels spécialisés dans la construction de poulailler, il est possible de mettre la main à la pâte et de construire vous-même le poulailler idéal pour votre volaille. Comment s’y prendre ? Quels sont les matériaux à utiliser ? Quelles sont les bonnes questions à se poser pour avoir un bon résultat ? Éléments de réponse dans la suite de ce guide. 

Le poulailler idéal : comment est-il ? 

Pour votre volaille, le poulailler idéal doit impérativement être équipé de certains dispositifs tels qu’un mangeoire et un abreuvoir, de perchoirs et de nichoirs. Le poulailler doit également être bien aéré et baigné dans de la lumière naturelle (ouverture d’une source de lumière naturelle). Il dispose aussi d’un jardin d’hiver, d’un espace extérieur et d’une fosse à fiente facilement accessible. Et pour aménager tout ça, vous devez suivre d’importantes étapes.

Cet article peut vous intéresser : La poule blanche est-elle la meilleure pondeuse ?

Le choix de l’emplacement de votre poulailler

Choisir un bon emplacement pour votre poulailler est essentiel, car cela influencera le bien-être des poules et par conséquent pourrait avoir des conséquences sur leur productivité. Les critères à prendre en compte avant d’installer votre poulailler sont : 

  • la proximité de la nourriture et de l’eau potable ;
  • une bonne exposition au soleil sans toutefois une température élevée à l’intérieur du poulailler en été (prévoir donc de l’ombrage) ;
  • une bonne aération du poulailler tout en évitant que la volaille ne soit trop exposée aux courants d’air ou aux intempéries ;
  • le respect des distances minimales imposées par la règlementation vis-à-vis du voisinage ;
  • le choix d’un terrain plat ou d’un terrain à niveler pour un meilleur confort des poules.

Une fois tous ces critères de choix respectés pour l’emplacement du poulailler, vous pouvez maintenant passer à l’étape de construction. Vous pouvez aussi faire recours aux services d’un professionnel pour la construction d’un poulailler direct.

Quels matériaux utilisés pour la construction du poulailler ?

À l’étape de la construction du poulailler, vous devez commencer par faire un plan détaillé, réaliser les fondations en creusant les tranchées, créer les murs soit en bois, en métal ou en béton, positionner à intervalles réguliers les supports pour les perchoirs et les pondoirs. Finissez la construction par l’installation du toit, d’une bonne isolation et un système d’aération adéquat.

Posez ensuite les portes d’accès aux poules et aux éleveurs ainsi que les fenêtres pour maintenir un bon éclairage et une bonne luminosité naturelle du poulailler. Posez enfin le sol de votre préférence (dalles, graviers, sable…) et terminez les aménagements extérieurs et la clôture.

Au cours de l’aménagement intérieur du poulailler, il est essentiel de mettre un accent particulier sur le confort des animaux, car cela participe de leur bien-être et par ricochet leur productivité. Les perchoirs, les pondoirs, les mangeoires, les abreuvoirs et les zones de repos sont indispensables dans un poulailler.

La sécurisation du poulailler

La menace principale des poules reste et demeure les prédateurs. Face à une telle situation, il est utile de procéder à l’installation de grillages solides, d’accès automatisés qui se verrouillent la nuit et d’autres systèmes de sécurité validés et autorisés qui pourraient rendre votre poulailler plus sûr pour les poules.

Cet article peut vous intéresser : Quel animal mange les œufs de poule ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *