Pourquoi mon chat vomit-il souvent ?

Les chats sont souvent sujets aux vomissements, les propriétaires sont d’ailleurs bien au courant de ce phénomène. S’il s’agit d’une situation plutôt commune chez nos amis les félins, il convient cependant d’y prêter attention. Estomac sensible, ingestion de poils ou nourriture mal digérée, les raisons des rejets peuvent être très variables. Les propriétaires sont donc invités à s’informer sur ce sujet, notamment s’il s’agit d’évènements répétés.

Le chat vomit de la nourriture

Il arrive régulièrement que les chats se mettent à vomir. S’il s’agit donc d’une situation commune qui ne présentent pas un grand risque, les vétérinaires s’accordent tous à dire que des vomissements trop fréquents ne sont pas bons pour l’animal. En effet, ils risquent d’irriter l’estomac du chat, d’engendrer des acidités, voire de provoquer des ulcères qui se manifestent à chaque période de stress ou d’anxiété. Il convient donc de repérer rapidement la cause des rejets pour déterminer le caractère urgent de la situation.

Les vomissements liés à la nourriture sont les cas les plus couramment rencontrés, ils témoignent d’un transit intestinal en berne. Cette situation est due à un repas pris trop rapidement et touche majoritairement les chats sédentaires qui rencontrent souvent une problématique de surpoids. Ces derniers ont tendance à attendre impatiemment l’heure de la nourriture puis se jettent dessus lorsque les croquettes arrivent. Après cet épisode, le chat n’a pas eu le temps digérer et régurgite tout ce qu’il vient d’avaler.

Ce type de vomissement survient en général quelques minutes après que le chat ait mangé sa nourriture et se reconnaît grâce à son aspect. En effet, les croquettes, mal ingérées, sont souvent reconnaissables dans la substance rejetée. Il faut savoir que le chat est un animal grignoteur qui doit manger entre 15 et 20 fois par jours en petite quantité pour pouvoir rester en bonne santé. Il n’est ainsi pas étonnant de constater qu’il supporte mal les apports trop lourds et trop volumineux.

Il est important de noter que les croquettes sont des aliments qui ne contiennent que très peu d’eau. Une fois dans l’estomac, elles se dilatent rapidement et multiplient leur volume par quatre. Le système digestif du chat ne pouvant plus contenir toute cette quantité de nourriture, il se met donc à rejeter tout ce qui est en surplus. Pour pouvoir palier ce problème, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Varier l’alimentation de votre chat : vous l’aurez compris, les croquettes ne sont pas les aliments les plus adaptés à votre animal sur le long terme. Pour que ce dernier soit en bonne santé, il convient donc de varier son alimentation ou de mixer les croquettes avec de la pâtée. Celle-ci a la particularité d’être beaucoup plus hydratée, elle ne gonflera donc pas à l’intérieur de l’estomac.
  • Opter pour une gamelle anti-glouton : pour éviter que votre chat ne se jette sur la nourriture et qu’il en engloutisse tout en une fois, il existe désormais des gamelles anti-glouton. Ces dernières possèdent un système permettant de ralentir le chat lors de l’ingestion et évitent ainsi tout vomissement à la sortie du repas.
  • Choisir une fontaine à eau comme alternative à la gamelle : lorsque l’eau est ingérée en une fois et juste après le repas, les chats peuvent être pris de vomissements. Pour éviter ce phénomène, mieux vaut se munir de fontaines à eau. Elles permettent de stimuler le chat pour l’inciter à boire davantage.

Le chat vomit ses poils

Il s’agit de la deuxième cause de vomissement chez nos amis les félins. Lorsque la saison change, les chats n’ont plus besoin de leurs poils et se mettent à muer. Si votre animal se met à vomir plusieurs fois par jour, il faut être très attentif à l’évolution de son état. En effet, les ingestions de poils peuvent provoquer une perte de poids importante, une irritation du système digestif ou des maladies encore plus graves. Il ne faut donc absolument pas minimiser le phénomène et réagir dès lors que la situation semble préoccupante.

Lors de la mue, le chat va avoir tendance à se lécher pour accélérer la chute des poils. C’est une attitude très couramment observée chez les félins, mais qui peut présenter un risque, notamment pour ceux qui possèdent de longs poils. En effet, ces derniers peuvent être nombreux à rester collés sur la langue lors du léchage quotidien. Après ingestion, ils s’amassent pour former une grosse boule dans l’estomac. Si les poils sont présents en trop grande quantité, le système digestif tente de se purger en provoquant des vomissements. Dans de rares cas, des pathologies plus rares peuvent survenir telles que des occlusions intestinales.

Pour prévenir ces troubles, il faut lubrifier régulièrement le tube digestif de votre animal. Elle se réalise en lui faisant avaler, par exemple, de petites quantités d’huile de paraffine. Celle-ci va couvrir les parois de l’intestin, éviter l’accumulation des poils lors de la mue et favoriser leur évacuation. Pour les chats les plus récalcitrants, des friandises et des croquettes anti boules de poils sont disponibles dans les commerces spécialisés.

Quand faut-il s’inquiéter ?

Si les vomissements que votre chat rencontre ne s’apparentent à aucune des situations précédemment citées, nous vous conseillons de consulter rapidement un vétérinaire. Des rejets qui sont d’autant plus inquiétants si vous possédez un chaton, voici les situations qui doivent vous alerter.

Les vomissements semblables à de la diarrhée

Les vomissements semblables à de la diarrhée sont très reconnaissable, car extrêmement nauséabonds. Ils signifient que le transit de votre chat s’est arrêté, il vous faudra donc le surveiller de plus près. S’il continue de manger correctement et de faire ses selles, la situation n’est pas très inquiétante. Parfois, il s’agit simplement d’une réaction face à un stress ou à un aliment mal assimilé. Si votre chat vomit souvent de cette façon, mieux vaut aller consulter le vétérinaire pour s’assurer de son bien-être. Enfin, si votre animal de s’alimente plus et qu’il semble très faible il est alors urgent de l’emmener chez le vétérinaire.

Les vomissements jaunes

Les vomissements jaunes sont en réalité le rejet du suc digestif. Ce vomissement est en général provoqué lorsque survient une irritation de l’estomac. Ce phénomène s’accompagne en général d’autres symptômes tels que des bâillements répétés, des grincements de dents ou encore une forte salivation. Cette acidité n’est pas forcément inquiétante, mais peut être le signe d’une pathologie plus grave telle que l’insuffisance rénale, l’hyperthyroïdie ou le diabète. Encore une fois, mieux vaut dans ce cas-là consulter rapidement un vétérinaire. Ce dernier pourra effectuer un diagnostic fiable et vous fournir un traitement adapté.